jeudi,29 février 2024

Maître de conférence : salaire, rôle et évolutions

Selon les données les plus récentes du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, le salaire moyen d’un maître de conférences en France s’élève à environ 3 500 euros brut par mois en 2020. Cette rémunération, qui dépent de l’ancienneté et de la discipline enseignée, place ces professionnels de l’enseignement supérieur parmi les mieux rémunérés du secteur public. Pourtant, derrière ces chiffres se cache une réalité plus complexe, marquée par des disparités importantes et des conditions de travail parfois difficiles. Retour sur une profession méconnue, au cœur de notre système éducatif.

Le rôle et les responsabilités du maître de conférences

Le maître de conférences, ce fameux enseignant-chercheur, est un véritable couteau suisse de l’université. Recruté sur concours, il doit être titulaire d’un doctorat, ce qui représente pas moins de huit années d’études acharnées. Ce super-héros de l’amphi doit jongler entre les cours magistraux, les travaux dirigés et les travaux pratiques.

Il doit assurer pas moins de 128 heures de cours magistraux, 192 heures de TD ou 288 heures de TP par an. En plus de tout ça, il doit également se plonger dans des travaux de recherche et de publication en équipe. Il doit se déplacer en France et à l’étranger pour des rencontres, des formations et des séminaires. C’est un véritable globe-trotter du savoir !

Comment devenir maître de conférences

Pour devenir maître de conférences, il faut

  • être inscrit sur une liste de qualification associée à la discipline concernée,
  • posséder un doctorat,
  • justifier d’au moins 3 ans d’activité professionnelle dans les 6 ans qui précèdent,
  • être professeur associé à temps plein ou appartenir à un corps de chercheurs d’un établissement public.

Après 5 ans de services, il peut obtenir l’HDR (habilitation à diriger des recherches) et évoluer vers le poste tant convoité de professeur d’université. Certains maîtres de conférences ne s’arrêtent pas là, ils exercent également des activités d’édition, de traduction, de conférences publiques ou privées, d’animation, et bien plus encore.

Rémunération d’un maître de conférences

Le salaire d’un maître de conférences est d’environ 2 000 € net par mois en début de carrière et d’environ 3 200 € après 18 ans d’ancienneté, sans oublier les primes et indemnités qui peuvent s’ajouter.

Selon le Syndicat national des personnels titulaires et contractuels de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur, de la recherche et de la culture, les enseignants-chercheurs bénéficient d’un statut spécifique. Leur rémunération est déterminée par l’échelonnement indiciaire des Enseignants-chercheurs. Il est également important de mentionner la prime de recherche, qui vient s’ajouter au salaire des enseignants-chercheurs.

Évolution salariale et avantages du maître de conférences

La progression de la grille salariale du maître de conférences est un aspect à ne pas négliger. Au-delà du salaire de base, l’enseignant-chercheur peut bénéficier d’une augmentation de sa rémunération grâce à l’ancienneté, l’obtention de l’HDR ou encore la prise de responsabilités administratives. Ainsi, un maître de conférences peut voir son salaire augmenter significativement au fil des années, passant de 2 000 € net par mois en début de carrière à plus de 4 000 € après une vingtaine d’années de service.

Outre l’évolution salariale, le statut de fonctionnaire du maître de conférences offre de nombreux avantages. Parmi ceux-ci, on peut citer la sécurité de l’emploi, une protection sociale complète, ainsi que des avantages en matière de retraite. L’enseignant-chercheur a également la possibilité de bénéficier de congés pour recherche ou conversion thématique (CRCT) lui permettant de se consacrer pleinement à ses travaux de recherche.

précisons que le maître de conférences, en tant que professionnel de l’enseignement supérieur, peut également percevoir des revenus complémentaires. Ces derniers peuvent provenir de la réalisation de missions d’expertise, de la participation à des jurys de concours ou encore de la publication d’ouvrages et d’articles scientifiques.

Mieux comprendre les titres et grades universitaires : maître de conférence ? Professeur ? Docteur ?

Philippe (Tours) : « Mon salaire brut actuel est de 40 000 euros/an »

Je m’appelle Philippe, j’ai 39 ans et je vis à Tours. Après avoir débuté ma vie professionnelle à 23 ans en créant ma propre entreprise, j’ai décidé de me réorienter vers la formation pour adultes en gestion/création d’entreprise à l’âge de 31 ans. Aujourd’hui, je souhaite intégrer le monde universitaire et la recherche en gestion et je vise un poste de maître de conférences. Mon salaire brut actuel est de 40 000 euros/an et je me demande si en cumulant les différentes missions d’un maître de conférences, mon salaire sera le même, beaucoup moins ou beaucoup plus.

Un intervenant m’a répondu que j’aurai beaucoup moins de salaire en tant que maître de conférences, mais qu’avec mon expérience, je pourrais essayer de rentrer directement comme professeur d’université, où le salaire serait plus intéressant. Pour devenir maître de conférences, il faut une thèse. Pour devenir professeur des universités, il faut d’abord avoir été maître de conférences.

Pour devenir professeur des universités, il faut obtenir une habilitation à diriger des recherches (HDR). La thèse d’État correspondrait à l’actuelle HDR. Ces informations m’ont été très utiles pour comprendre les différentes étapes et les exigences de ces deux postes.

à voir aussi

Latest Posts